Approche tissulaire de l'ostéopathie

Tenségrité

Index de l'article

Expérience palpatoire crânienne

Au début des stages de niveau 1 d’approche tissulaire, après avoir décrit les paramètres de palpation, nous demandons aux participants de contacter le crâne de leur patient et, doucement, très lentement, très progressivement, de commencer à le comprimer vers le centre et d’augmenter en même temps progressivement la tension (isométrique) dans leurs mains. Lorsque les participants le font de manière suffisamment progressive, ils parviennent à la perception d’une plasticité, c’est-à-dire la sensation d’avoir sous la main une boule qui bouge et se déforme sous la pression. Voilà, selon moi, une perception typique de tenségrité.

Le chemin : perception, puis la modélisation

Régressons. Imaginons les premiers contacts de Sutherland avec son propre crâne et avec celui d’autres personnes vivantes, avant qu’un modèle précis d’organisation n’ait été élaboré. On peut imaginer – et seulement imaginer, parce que nous n’avons aucun compte-rendu sur ces premières expériences – que sans modèle préconçu, Sutherland a pu obtenir ce type de perception.

Cette perception a conduit, selon moi, à deux changements paradigmatiques majeurs : outre l’idée d’un possible mouvement crânien, elle a obligé à considérer l’os non plus comme une structure rigide, mais comme une structure plastique (Sutherland parle de fluide). Comment, en effet, accepter l’idée d’un mouvement crânien, sans en même temps, accepter l’idée d’une déformation osseuse adaptant ce mouvement ? Et si l’os peut se déformer, c’est qu’il dispose d’une certaine plasticité. Cela n’a l’air de rien, mais c’est un changement capital dans la manière de concevoir et d’expérimenter la structure osseuse vivante.

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

    Contenus interactifs

    Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

    Réseaux sociaux/Vidéos

    Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

    Autres cookies

    Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.