Approche tissulaire de l'ostéopathie

Livre : Interface

Index de l'article

La maladie, plus qu’un simple phénomène physique

Mon désir de comprendre la philosophie et la pratique ostéopathiques m’a mené dans une expédition longue et fort diverse. Tout d’abord, ma formation biochimique forgea en moi le désir de diagnostiquer la maladie à la manière d’un spécialiste allopathe. Mais je me rendis rapidement compte que le modèle de la seule médecine concernant la maladie limitait ma capacité à étendre ma conception au-delà des manifestations physiques de la maladie. Il était clair à mes yeux que la plupart des maladies étaient générées par des processus d’origine émotionnelle et mentale, exigeant pour être compris du praticien, une conception de la condition humaine dépassant largement ce que la simple évaluation physique permettait d’embrasser.

Le processus de découverte me rendit fervent avocat de l’ostéopathie. Comme un fumeur repenti se fait défenseur de l’air pur, je passais de l’état de praticien catégorisant ses patients par leur maladie à celui de praticien observant le potentiel de leur corps à se guérir. Je me demandais ce qui se produisait sous mes mains et qui me permettait de sentir le moment où la guérison survenait. En termes scientifiques, quel mécanisme au sein des tissus explique le phénomène palpable ? Pourquoi les tissus endommagés sont-ils ressentis comme indurés, de mauvaise qualité et réticents au mouvement ? Pourquoi ses tissus deviennent-ils immédiatement souples et mobilisables après un traitement manipulatif ostéopathique ? Qu’est-ce que la guérison comparée à une simple remédiation ?

Des questions, encore des questions

Alors que ces questions concernant les mécanismes physiques se produisant dans les tissus emplissaient ma tête, un autre ensemble de questions tournoyait avec une égale force : puisque la médecine ostéopathique semblait offrir de tels avantages, comment se faisait-il que tant de patients ne puissent profiter de son aide ? Quelles forces empêchaient tant de gens ayant manifestement besoin de traitement manipulatif ostéopathique d’en recevoir ? Pourquoi les femmes enceintes et les nouveaux-nés ne recevaient-ils pas ce type de traitement de manière routinière ? Pourquoi les patients chroniques ne pouvaient-ils recevoir massivement ce type de traitement ?

Alors que la médecine allopathique montre sa plus grande puissance dans sa capacité à établir des diagnostics pathologiques dans les conditions médicales et chirurgicales aigües, la médecine ostéopathique procure un cadre pour approcher différemment les soins à long terme et pourrait très bien s’intégrer à la médecine d’urgence. Je découvris que les succès de la médecine allopathique, bien que spectaculaires, nécessitaient l’approche complémentaire que la médecine ostéopathique pouvait apporter au chevet du malade.

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Autres cookies

Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.